a

Lorem ipsum dolor sit amet, elit eget consectetuer adipiscing aenean dolor

Antoine Picard interview developpeur jeux vidéo La Horde

Interview avec Antoine Picard, Data & Tools Manager chez DONTNOD

Dans le cadre de la création de l’école La Horde, nous étions persuadés qu’il était nécessaire d’échanger avec des professionnels du secteur afin de bien comprendre les attentes du secteur et de proposer une formation qui suit au plus près les attentes des entreprises. Dans ce cadre, nous avons notamment échangé avec Antoine Picard, qui travaille actuellement en tant que Data & Tools Manager chez DONTNOD Entertainment à Paris.

Preview de Life is Strange par le studio de développement de jeux vidéo Dontnod à Paris
Crédits : Life is Strange (Dontnod)

Dis-nous qui tu es ? Et quel est ton métier ?  

Je m’appelle Antoine Picard, et je suis actuellement Data and Tools Manager chez DONTNOD. J’ai fait une école d’ingénieur en programmation, j’ai appris un peu tous les langages principaux, mais il n’y avait pas d’orientation développement jeux vidéo dans mon cursus. Je me suis spécialisé à la fin de mon cursus en Réalité Virtuelle. J’ai ensuite réalisé 6 mois en stage en Tools Programmer chez Ubisoft, et j’ai notamment participé au projet Just Dance. J’ai repris des études en septembre 2019, dans un Master à Paris en tant que Producer, puis j’ai été embauché chez DONTNOD.  

Pourquoi travailler chez DONTNOD en tant que Data & Tools Manager ?  

Je connaissais DONTNOD par leurs jeux, notamment Life is Strange. Une ancienne collègue passée chez DONTNOD m’a transmis l’offre. Au départ je n’étais pas forcément intéressé par le poste, mais après discussion et avoir passé les entretiens, j’ai été pris et je ne regrette pas du tout ce choix aujourd’hui. Mon poste va évoluer prochainement pour faire ce pour quoi j’ai été formé : Producer.  

Quel est le jeu qui t’a le plus marqué ? 

Hollow Knight, qui m’a beaucoup marqué par sa Direction Artistique, le gameplay est « basique » mais très poussé, et le jeu t’emmène vraiment à la découverte de son univers. Il ne te guide pas trop, tu te dois d’explorer par toi-même, et parfois te retrouver bloqué. C’est ce que j’aime : explorer et découvrir dans les jeux, notamment les open world, et découvrir les recoins secrets. Pour ça, Hollow Knight m’a beaucoup plu.   

Rush de Hollow Knight par le studio de programmation de jeux vidéo Dontnod à Paris
Crédits : Hollow Knight (Dontnod)

Quel est le jeu dont tu aurais voulu avoir l’idée, et pourquoi ? 

Crypt of the Necrodancer, j’aime beaucoup les rogue like, et le fait d’apporter la notion de rythme là-dedans ça rajoute une dimension supplémentaire. Devoir se déplacer et combattre en rythme, j’aime beaucoup l’idée et je trouve ça vraiment original.  

Quel est le projet le plus récent sur lequel tu as travaillé ? 

Je travaille en cross-project chez DONTNOD, mais le projet achevé et annoncé le plus récent sur lequel j’ai travaillé c’est Just Dance chez UbisoftJe ne peux pas encore parler des autres jeux en développement… J’ai aussi bossé sur mon jeu étudiant, Overdrive Rush. C’est un jeu multi-joueur en ligne dans le style MOBA. Je l’ai réalisé avec une équipe de 12 personnes.  

Quel projet a représenté le plus gros challenge dans ce secteur ?

Mon projet étudiant, Overdrive Rush. C’était mon premier projet en tant que Producer, c’était nouveau pour moi et le projet était hyper ambitieux. On nous a toujours dit que le concept était compliqué et que ça allait être un challenge. Surtout avec des étudiants en école de jeux vidéo qui n’avaient pas l’habitude de travailler avec un Producer et plusieurs corps de métiers différents au sein d’une même équipe

Overdrive rush jeux vidéo Ubisoft La Horde
Crédits : Overdrive Rush (Ubisoft)

Quelles sont selon toi les compétences techniques les plus recherchées dans le domaine du jeu vidéo aujourd’hui ? Et dans ton métier ?  

Savoir programmer, mais il y a tellement de langages aujourd’hui suivant le type de métier derrière, c’est assez large. J’ai un peu lâché le game programming de mon côté depuis quelques années, donc je n’ai plus ça en tête.  

Ce que je vois dans mon métier, c’est que ce ne sont pas des compétences techniques qui sont recherchées, mais de bons Producer. J’ai vu beaucoup de personnes monter en tant que Manager, alors qu’ils n’avaient aucune compétence de Manager. Compétences sociales, animer des réunions, savoir comment s’adresser aux personnes individuellement, gérer des plannings et une équipe (en micro et en macro)… Il y a une génération qui commence à être formée à ça, au-delà des compétences, mais ce qu’il manque aujourd’hui ce sont de vraies personnes formées au métier de Producer.  

Selon toi, quels sont les soft skills les plus utiles pour la réalisation de projets en équipe ? 

Le plus important, c’est la communication : savoir communiquer de façon écrite ou orale, dans la langue du studio. Savoir présenter des idées, se faire comprendre et s’assurer d’être compris. En tant que Manager je pense que c’est méga important de savoir communiquer et adapter son discours en le rendant compréhensible à son interlocuteur. C’est surtout basé sur l’expérience et la personnalité, mais c’est aussi un travail à faire sur soi pour progresser.  

Penses-tu que le secteur du jeu vidéo souffre de préjugés ?  

Oui, totalement. Je le vois assez régulièrement quand je rencontre de nouvelles personnes qui ne sont pas du milieu, ou que j’explique à ma famille le métier que je fais. La réaction est souvent : « Ah trop bien, tu dois jouer aux jeux vidéo toute la journée. » Pour moi c’est le plus gros cliché dans ce secteur. C’est une méconnaissance du métier du jeu vidéo. Ce ne sont pas des préjugés trop graves, tu peux expliquer, mais ça revient assez souvent quand même… 

La Horde propose une formation dans les jeux vidéo qui favorise l'emploi dans le secteur des jeu vidéo

Comment vois-tu l’évolution du secteur sur les 3 prochaines années ? (Technologies, styles de jeux, évolution économique & emploi …) 

C’est un secteur qui va pour moi exploser, aussi bien au niveau du chiffre d’affaires que du nombre de personnes employées, de l’intérêt du public … Les écoles aussi ! C’est un secteur qui va recruter de plus en plus, parce qu’il est intéressant et qu’il rapporte de l’argent. Il y a de plus en plus d’indépendants qui vont grossir et prendre plus de place dans le paysage vidéoludique.  

Grâce à des plateformes comme Epic Games, Steam, Itch.io qui permettent à un développeur de jeux vidéo de mettre son jeu dans les mains du public plus facilement. Je pense aussi aux Nintendo Indie World, qui mettent en avant des jeux qu’ils déploient sur leurs consoles. Ça va devenir de plus en plus commun que les petits créateurs gagnent en visibilité grâce à ces outils. 

Avant il fallait chercher et creuser pendant longtemps pour trouver des jeux comme ça, ou savoir où chercher. Je ne sais pas trop l’impact que ça va avoir sur les grosses boîtes, peut-être qu’ils vont devoir réadapter leur manière de recruter et leur modèle économique.

Nous remercions chaleureusement Antoine et DONTNOD pour cet échange.

La Horde

Tu as loupé notre réunion d'informations du 15 mai ??
Peut-être n'avais-tu pas l'adresse de l'Hôtel de vente d'Orgrimmar...

Exceptionnellement, séance de rattrapage rien que pour toi : via ce lien ou au 06 27 14 36 35.